Art contemporain controversé

Dans la chronologie, on considère comme art contemporain les œuvres produites par les artistes depuis 1945. Elle représente une rupture avec l’art moderne qui l’a donc précédée. L’art contemporain englobe des mouvements pop art, conceptuels ou encore les happenings et bien d’autres. Si vous êtes un amoureux de l’art, vous pouvez partager votre passion sur les sites de rencontres en ligne. Ci-après quelques réalisations en art contemporain qui ont créé la controverse. 

Femme peignant une œuvre d'art contemporain.

The Tree de Paul McCarthy

Paul McCarthy est un artiste plasticien américain habitué aux controverses. Et pour cause, ses œuvres sont délibérément provocatrices en recourant aux fluides corporels et aux connotations sexuelles pour réaliser ses œuvres. En 2014, l’artiste érige sur la place Vendôme à Paris une œuvre de 24,4 mètres de haut intitulée « The Tree ». De couleur verte, la sculpture serait selon l’artiste un arbre de Noël. Ce qui n’est pas de l’avis du public qui y voit plutôt la représentation d’un plug anal, ce qui ne manque pas de scandaliser ce dernier. L’artiste est agressé, l’œuvre est vandalisée et dégonflée, ce qui signe la fin de l’exposition. Une anecdote plutôt drôle que vous pouvez partager avec vos correspondantes sur les applications de rencontre en ligne

Rencontres de jeunes amoureux.

Jeff Koons à Versailles 

Ici, ce n’est pas réellement l’oeuvre qui crée la controverse mais plutôt l’endroit dans laquelle elle a été exposée. On qualifie le style de Jeff Koons de kitsch néo-pop dont parmi ses œuvres les plus représentatives on retrouve le « Balloon Dogs » qui sont des sculptures de chiens en ballons réalisés dans de l’acier inoxydable. C’est ainsi que l’artiste se retrouve à présenter une rétrospective de son œuvre au Château de Versailles en 2008. Mais l’accueil du public est des plus froids car selon l’opinion, les œuvres de l’artiste ne cadrent pas du tout avec l’univers historique du Château de Versailles. Des manifestants ont montré leur désapprobation devant les portes du palais. Cela n’empêche que Jeff Koons est un des artistes les plus côtés du moment, son œuvre Balloon Dog a été cédée aux enchères à hauteur de 58,4 millions de dollars en 2013. 

Anish Kapoor avec le Dirty Corner

Anish Kappor est un artiste britannique dont les œuvres sont à la fois inspirées de la culture orientale et la culture occidentale. En 2015, l’artiste est invité à exposer ces œuvres au Château de Versailles. Anish Kapoor prévoit d’installer 6 de ses œuvres dont 5 à l’extérieur et un dans la salle du Jeu de paume. C’est là que l’artiste allume la mèche en présentant l’œuvre intitulée « Shooting into the Corner » installée en intérieur comme étant un phallus et celle baptisée « Dirty Corner » représentait le vagin de la reine. Il ne s’en est pas fallu de peu pour attirer les foudres de certains extrémistes. Le « Dirty Corner » désormais plus connu sous le nom du vagin de la reine est vandalisé par des graffitis antisémites. Les messages ont été recouverts de feuilles d’or sans effacer le vandalisme originel.